PHYSICAL CHARACTERISTICS du shattercone (impact de météorite sur le granite aux montagnes Wichita en Oklahoma trouvé par Didier Jégaden)

Shattercone

La coesite:

• Color is colorless or white.
• Luster is vitreous.
• Transparency: Crystals are transparent to translucent.
• Crystal System is monoclinic; 2/m .
• Crystal Habit includes always small (usually microscopic) and very rarely well formed prismatic crystals.
• Cleavage information is unavailable.
• Fracture is probably conchoidal.
• Hardness is 8
• Specific Gravity is 3.00+ (average for translucent minerals)
• Streak is clear.
• Other Characteristics: Polymorph

• Notable Occurrences include Canyon Diablo, Meteor Crater, Arizona, USA and other meteorite craters around the world as well as at Kimberly, South Africa.
• Best Field Indicators are environment of formation, density and index of refraction; but in general crystals are too small to identify by ordinary methods.

Étymologie
Le mot polymorphisme est formé à partir du grec ancien πολύς (polús) qui signifie « nombreux » et μορφή (morphê) qui signifie « forme ».
Utilisations
• En chimie le polymorphisme est le phénomène suite auquel une substance cristallise dans plusieurs structures différentes.
• En informatique,
• le polymorphisme est l'idée d'autoriser le même code à être utilisé avec différents types, ce qui permet des implémentations plus abstraites et générales ;
• un virus polymorphe est un code viral se répliquant sous une forme syntaxiquement différente mais fonctionnellement équivalent.
• En biologie le polymorphisme est la propriété qu'ont les individus d'une espèce de se présenter sous plusieurs formes différentes.
• En fonction d'une variété génétique au sein d'une espèce : voir polymorphisme génétique ;
• En fonction de facteurs variés, plusieurs phénotypes sont possibles chez certaines espèces parmi des individus partageant le même matériel génétique, notamment à la fin de leur développement : voir polyphénisme.
• quand il s'agit de variations de moindre importance, d'adaptation des individus aux conditions de milieux notamment, on parle de plasticité phénotypique ;
• Le dimorphisme sexuel peut être considéré comme un cas de polyphénisme.
• En science-fiction, le polymorphisme (Métamorphe) désigne une capacité qui permet de prendre l'apparence de n'importe qui.
Œuvres
Polymorphia, 1961 Krzysztof Penderecki

Témoignage sur le crash de Roswell: Lors du crash de Roswell, le savant allemand Wernher von Braun était sur place

LORS DU CRASH DE ROSWELL, LE SAVANT ALLEMAND
WERNHER VON BRAUN ÉTAIT SUR PLACE
Par Clark C. McClelland, ancien contrôleur de la flotte des navettes spatiales,
qui a travaillé à Cap Canaveral et au Centre spatial Kennedy de 1958 à 1992.
Texte d’origine à:
http://www.agoracosmopolitan.com/home/Frontpage/2007/08/27/01722.html
(Traduit de l’anglais par le Grepi)

En 1947, un événement controversé eut lieu au Nouveau-Mexique, près de la ville de Roswell, événement appelé par la suite «l’Incident de Roswell». Ceci est le cas primordial dans l’histoire des crashes d’ovnis avec récupération. En plus des affirmations selon lesquelles un ovni s’est écrasé, il a été dit que des corps d’aliens avaient été retirés des débris.
L’USAF et le Gouvernement ont constamment affirmé que l’objet en question faisait partie d’un projet appelé «Mogul», destiné à tester des ballons de haute altitude prévus pour détecter des explosions nucléaires en Union Soviétique.
Les corps récupérés étaient, selon l’USAF, des mannequins parachutés au-dessus du désert qui avaient fini par dériver dans la zone de crash des ballons.
L’USAF a maintenu cette version des événements et l’a fait passer pour LA vérité auprès des citoyens américains.


Roswell
Clark C. McClelland
Mais Clark C. McClelland raconte:
Au cours de mes longues années de service dans notre programme spatial, j’ai eu la chance de connaître et de pouvoir obtenir des informations passionnantes auprès de scientifiques allemands, emmenés aux USA lors de «l’Opération Paper Clip» qui a suivi la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Ces hommes étaient l’élite du programme d’élaboration de fusées contrôlé par Adolf Hitler. En plusieurs occasions j’ai eu le privilège de pouvoir parler avec Wernher von Braun, leader de ce groupe d’élite, ainsi qu’avec d’autres savants assignés aux équipages sur les sites de lancement de l’ABMA (Army Ballistics Missile Agency) à Cap Canaveral. En fin de compte, ces savants furent incorporés dans l’organisation nouvellement créée, la NASA. Lors des réunions périodiques qui se tenaient à Cocoa Beach pour les MFA (Manned Flight Awareness), au cours desquelles on remettait des prix, j’ai pu discuter librement et brièvement avec ces savants, notamment avec le Dr von Braun.
Roswell (1)
Wernher von Braun


Lors de l’une de ces occasions, lui et moi avions pris une pause et marché à l’extérieur du Cocoa Beach Ramada Inn, jusqu’à un patio à l’arrière du bâtiment. J’admets que je savais que lui et son équipe de scientifiques allemands ne se trouvaient pas très loin des lieux du crash de Roswell en 1947. Ils procédaient, sur le site de tests de White Sands, à des tirs de V-2 qui avaient été récupérées.
Ce soir-là, je lui ai posé une question sur l’incident de Roswell, qui lui fît lever les sourcils.
«Est-il vrai que cet incident a eu lieu, qu’un vaisseau extraterrestre a été récupéré en même temps que ses occupants? Si oui, avez-vous eu la possibilité de vous rendre sur les lieux du crash?»
Le Dr von Braun était un fumeur de cigarettes et il en alluma une. Il réfléchit une seconde et commença à me parler de l’inspection qu’il fit du vaisseau qui s’était écrasé.
Il a accepté de me parler de ces événements étonnants du fait que lui avais juré de ne pas les rapporter aux médias. J’ai toujours respecté mon engagement. Étant donné qu’il est maintenant décédé et que les événements remontent à soixante ans, je révèle maintenant ce que j’ai appris. J’ai le droit de parler de tout, même de choses qui, selon certaines agences, «n’existent pas».
Le Dr Von Braun m’a expliqué comment lui et ses associés ont été conduits sur les lieux du crash après qu’ordre ait été donné aux militaires de les laisser passer. Ils firent une rapide analyse de ce qu’on leur montrât. Il me dit que l’engin n’était pas fait d’un métal connu sur Terre. Il semblait constitué de quelque chose de biologique, un peu comme la peau. J’étais stupéfait de ce qu’il me disait, en pensant que l’engin était peut-être en quelque sorte «vivant».
Les corps récupérés furent mis provisoirement à proximité dans une tente médicale. Ils étaient petits, fragiles et avaient une grosse tête. Les yeux étaient larges et la peau grisâtre avec une texture reptilienne. Le Dr Von Braun affirma que la peau ressemblait par sa texture à celle des serpents à sonnettes qu’il avait vus à plusieurs reprises à White Sands. L’inspection des débris l’avait fortement surpris: ils étaient très minces, de couleur aluminium, comme les emballages argentés autour des chewing-gums. Les débris étaient très légers et extrêmement résistants. L’intérieur de l’engin était presque sans équipement, comme si les occupants et l’engin faisaient partie d’une seule et même entité. Nous retournâmes à la cérémonie de remise des prix à laquelle il participait.
Je revins chez moi la tête pleine de ce que je venais d’apprendre. Garder tout cela pendant des années ne fut pas chose facile, spécialement du fait que j’avais plusieurs amis qui s’intéressaient aux ovnis, aux ET, etc. Jusqu’à présent je n’ai jamais parlé de ceci à quiconque, ni au Major Keyhoe, ni au NICAP, ni au public. J’ai considéré que respecter un serment était chose sacrée et question d’honneur.


Roswell(2)
Photo prise le 15 juillet 1969 avec l’autographe de Wernher von Braun
(von Braun à droite, McClelland avec la tête partiellement cachée par la dame vue de dos)

Retour

© Website Copyrights Similitude: Amidijepass